02 43 27 39 71

Logo

Espace condoléances

Monsieur Jean-Marc LECOMTE

Photo 663185
Domicilié à Peze le Robert (72140, France)
Né à Le Mans (72000, France) le lundi 4 juillet 1960
Décédé à Le Mans (72000, France) le jeudi 15 avril 2021 à l'âge de 60 ans
Veuf de Madame Anita, Josiane, Rémy, Lucette FURON

Espace condoléances 

Cet espace condoléances a été créé le jeudi 15 avril 2021.

In memoriam

Cet espace « condoléances » est dédié à la mémoire de Monsieur Jean-Marc LECOMTE. Chacun peut s’y recueillir, déposer une carte de visite ou un message de condoléances. Utilisez les liens ci-dessous pour consulter les marques de sympathie ou intervenir vous-même. 
N’hésitez pas à renseigner cette page à vos connaissances. Ceux qui sont loin ou qui n’ont pas la possibilité de se joindre à la cérémonie trouveront ici une façon simple de montrer leurs sentiments à la famille dans ce moment difficile. 
Merci d’avance. 

1 message
 
Condoléances 

Bonjour.

Vous ne me connaissez sans doute pas mais j’étais ami avec Jean-Marc. Il venait souvent le midi manger son sandwich au bar/snack « les Sportmen » devenu maintenant « le Paus’café » à côté du Lycée Sud.

Étant prof au Lycée Sud, j’y allais aussi manger quasiment tous les midis. Parfois, Anita venait le rejoindre.

C’est Jean-Marc qui m’a fait découvrir le sandwich rillettes/moutarde. Maintenant, c’est devenu une habitude pour moi.

On a passé pas mal à manger en rigolant et en causant. On en profitait pour faire les mots croisés du Maine Libre. Pour la première définition, il me répondait toujours « lampadaire ». Un jour où il n’était pas là, la réponse était bien « lampadaire ». Ça nous faisait marrer après, mais on n’a plus jamais eu cette réponse.

Il avait eu un accident grave (une jambe à travers un plancher). J’avais voulu prendre des nouvelles. Pas de Jean-Marc Lecomte dans l’annuaire. Je ne connaissais pas le nom de famille d’Anita. Il habitait à Rouez-en-Champagne. J’ai cherché les Anita à Rouez et j’ai trouvé Anita Furon.

Ces dernières années, on se voyait moins. Je crois que la dernière fois que je l’ai vu, c’était au bar/restaurant le Rallye où il venait manger avec les frères Dumaine, ou alors au Paus’café où il entretenait la chaudière après le décès de son patron Hervé Dumaine.

J’ai trouvé l’avis de décès en lisant le journal samedi soir pour me remonter le moral. Je revenais des obsèques de ma mère. D’ailleurs, je ne pourrai pas venir aux obsèques, j’ai beaucoup de choses à régler cette semaine avec mon frère, les pompes funèbres, le notaire … Non seulement un décès nous plonge dans la peine mais il entraîne d’autres tracas. Je vous prie de m’en excuser.

Une des dernières fois où j’ai écrit une lettre de ce genre, c’était pour Anita. De mémoire, Anita avait à peine plus de 50 ans.

Je pense à Jean-Marc à chaque fois que je mets de la moutarde avec mes rillettes, ce qui surprend tout le monde.

Je vous adresse mes plus sincères condoléances.

Rémi Chaillou
72150 Pruillé l’Éguillé

CHAILLOU- 18-04-21